Escape Game et jeux coopératifs

Vous cherchez à vivre en équipe un moment divertissant et stimulant, à ressouder les liens entre collaborateurs, entre amis ou en famille ? Miser sur les jeux coopératifs représente le moyen idéal pour renforcer la solidarité et la cohésion d’équipe. Découvrez ici pourquoi l’Escape Game est un jeu coopératif parfait.

Seul on avance plus vite, mais à plusieurs on va plus loin. Cette expression s’applique bien aux jeux coopératifs. Comme son nom l’indique, ce qui prime dans ces jeux c’est la coopération de tous les joueurs dans la poursuite d’un but commun. 

Au lieu de jouer les uns contre les autres, et d’alimenter ainsi l’esprit de compétition, un jeu coopératif permet aux joueurs de ressentir le plaisir de jouer tous ensemble pour accomplir un objectif partagé. 

Dans les jeux coopératifs, les joueurs peuvent notamment : 

  • Se mesurer à un enjeu extérieur
  • S’entraider de multiples manières
  • Gagner (ou perdre) tous ensemble.

Pour réaliser cet objectif, la solidarité et l’entraide sont des atouts majeurs. En effet, l’échange, l’accord et la concertation sont aussi nécessaires que la mobilisation de chacun. Dans un jeu compétitif, on gagne contre un adversaire. Dans un jeu coopératif, on fait équipe pour gagner ensemble.

L’importance de la coopération d’équipe

Certains considèrent que la mise en concurrence des membres d’un groupe permet d’améliorer la performance et d’avancer plus vite dans la réalisation d’un projet. Mais dans les faits, remplacer l’esprit de compétition par l’esprit de coopération permet d’aller plus loin. Là où la concurrence entrave l’échange et la communication, la coopération permet à une équipe de réagir de manière créative face à des situations complexes et parfois inattendues.

Le terme coopération signifie contribuer à une œuvre commune. Imaginez Laure Manaudou seule dans la salle des pièces de Fort Boyard… Impossible me direz-vous ! En effet, c’est la coopération d’équipe qui permet de gagner les épreuves, et aussi d’éviter d’être dévoré par des tigres affamés sous les yeux ébahis de Felindra. 

À travers cet exemple, vous comprenez totalement le rôle de la coopération au quotidien. Il y a toujours un moment où nous avons besoin de quelqu’un d’autre. Que ce soit physiquement ou mentalement. L’humain ne peut pas vivre — voire survivre — à 100 % seul. 

L’objectif est de réussir ensemble, et non pas de faire chacun pour soi. Essayez d’imaginer si nous transformions toutes les compétitions actuelles en collaborations… Quelle incroyable efficacité ce serait, mais aussi quelle émulation et satisfaction partagées !

Une coopération d’équipe réussie

Il va sans dire qu’il faut un travail d’équipe de qualité pour avoir des chances de gagner une partie de jeu coopératif. Dans un travail d’équipe, chacun va participer avec ses capacités individuelles, ses qualités et ses compétences. Mais pour fournir un travail de qualité, il est important que l’équipe soit coordonnée. S’il fallait résumer, la coopération c’est : se compléter, s’entraider, confronter des idées, des méthodes, savoir se mettre d’accord et agir.

Nous pouvons aisément nous représenter une fourmilière. De toutes petites bêtes, même par milliers, arrivent à s’organiser et à coopérer dans un seul but, servir toute la communauté. Elles y arrivent, elles ! Alors pourquoi pas nous ? Ah, avouons que pour l’être humain, même à dix personnes, ça a souvent l’air beaucoup plus compliqué…

La coopération c’est aussi un peu comme un train, une idée peut en cacher une autre. Mais en les raccrochant les unes aux autres tels des wagons, à force de partager les idées, on finit par créer de grandes choses et on arrive à résoudre des problèmes. Ce processus permet de générer de l’intelligence collective. Sous un autre angle, on pourrait aussi dire que cela permet de générer de la créativité.

Pour créer une bonne coopération d’équipe, il faut savoir jauger la dose de partage. En effet, le but n’est pas de donner des informations dans le vent, mais de partager des points de vue afin de créer un travail collectif.

On se souvient tous des travaux de groupe à l’école. Ils étaient beaucoup plus efficaces lorsque tout le monde y mettait du sien. Et qui n’a pas déjà été énervé par celui qui ne participait pas autant que les autres? Tout faire, dans sa vie au quotidien ou dans sa vie professionnelle, pour ne pas devenir celui qui énerve, est déjà une formidable épreuve. 😛

La coopération ne peut cependant pas se réduire à une finalité d’efficacité. Elle est l’une des valeurs à instaurer au sein d’une équipe. Et ce, dès le début afin de créer une ambiance, par exemple de travail, collective et parfois chaleureuse. Car c’est cette ambiance de travail qui va permettre aux individus, aux collaborateurs, de travailler, de réaliser, d’innover, de survivre parfois même, dans de bonnes conditions et ensemble.

C’est parfois compliqué me direz-vous ? Évidemment que c’est compliqué, vous ne pensiez tout de même pas que nous allions tout vous livrer sur un plateau d’argent ? Mais ne vous en faites pas, nous allons vous donner quelques tuyaux pour renforcer la coopération d’équipe.

collaboration escape game

Comment un team building peut améliorer la cohésion d’équipe ?

Dans le cadre professionnel, vous connaissez sûrement le principe du “team building”. Ce sont des activités organisées qui ont pour but de rapprocher les membres d’une équipe et de les aider à se découvrir. Sur le long terme réaliser des activités de team building va faciliter les échanges, décomplexer les équipes et par conséquent leur permettre de découvrir le plaisir de travailler ensemble. Au fur et à mesure, le travail effectué sera d’une bien meilleure qualité et efficacité. 

Pourquoi miser sur un Escape Game ?

De nombreux jeux dits “coopératifs” ont été élaborés ces dernières années. Entre autres, de nombreux jeux de cartes, des jeux de société, mais aussi des jeux d’aventures — parfois extrêmes — qui sont organisés dans un environnement réel, naturel, particulier ou insolite.

Avant on parlait de jeux dits de “stratégie”, et dernièrement on conçoit des jeux dits de “stratégie coopérative”. Il en existe pour tous les âges, tous les goûts, à jouer tous assis autour d’une table, ou en ligne et même en réseau. Mais force est de constater que les Live Escape Game, les Jeux d’évasion grandeur nature, s’en démarquent et sortent du lot !

Ce qu’on prenait au départ pour un concept de jeu dont l’effet de “mode” passerait relativement vite, finalement perdure, ne finit pas de générer des fans et de susciter un intérêt grandissant !

Cet engouement s’explique par le fait que l’Escape Game est l’un des jeux les plus propices pour renforcer la coopération au sein d’une équipe. Et pour cause ! Par une mise en situation insolite, ces jeux demandent de la réflexion et stimulent particulièrement le partage. Ce n’est pas qu’un jeu cérébral, une série d’énigmes que l’on sort d’une boîte pour jouer autour d’une table.

C’est bien plus, c’est physique, palpitant et palpable ! Dans un Escape Room, dès que la porte se referme derrière vous, vous vous retrouvez dans un univers dépaysant, dans un lieu dont le décor évoque déjà une histoire, mais dont vous n’avez pas le mode d’emploi. Le chrono s’enclenche et vous ne savez pas par où commencer ni comment vous y prendre. Vous savez juste quel est le but de votre mission et que, classiquement, vous n’avez que 60 minutes pour la réussir.

Autre effet intéressant dans le jeu d’Escape Game, c’est de constater que dans le feu de l’action de nombreux profils se révèlent au grand jour. Cela permet de mieux comprendre le fonctionnement interactif des membres d’une équipe. Et cela peut être utile pour repenser la distribution des tâches ou des fonctions afin d’optimiser l’organisation de l’équipe.

C’est pourquoi nous ne pouvons que confirmer que le concept Escape Game est parfait pour améliorer la coopération d’équipe lors d’un team building. Sur le sujet nous vous invitons aussi à consulter notre article : “6 raisons de faire un team building dans un Escape Game”.

Tous les Game Masters — Maîtres de Jeu en français — vous le diront. Eux, qui suivent les sessions de jeu l’œil fixé sur les images des joueurs restituées par les caméras installées dans la salle de jeu. Observer la manière dont l’équipe s’organise, communique, se déplace, s’écoute, réfléchit, réagit, est passionnant et très instructif.

Tous l’ont observé et tous vous diront donc aussi, qu’un Escape Game se réussit indépendamment de la formation, de la culture et du milieu social des participants. Que ce soit une équipe d’ingénieurs, une famille, une bande de copains de lycée, tout le monde a ses chances de réussir.

Bac + 10 ou bac – 3, quelle importance, s’il n’y a pas de coopération ni de communication dans l’équipe ? Dix cerveaux, dix formes d’intelligences qui ne sont pas connectés, ont peu de chance de réussir dans un Escape Game !

Où trouver un bon Escape Game coopératif à Toulouse ?

Puisque nous tenons à vous donner des conseils utiles, autant vous le dire tout de suite : chez Tactisens tout est pensé pour privilégier le collectif. Les maîtres mots, lorsque nous briefons les participants, sont : “communiquez, coopérez, organisez-vous, et tout ira bien”. 

Il faut évidemment se remuer les méninges pour résoudre les énigmes. Il faut arriver à comprendre comment déclencher des mécanismes, et il faut aussi solliciter son sens de la logique et de la stratégie. Mais sans coopération, on l’aura compris, la victoire est loin d’être assurée. 

Cela est vrai, qu’il s’agisse de notre Escape Game décalé, l’Aventure Sensorielle, ou de notre Escape Game plus classique lors de la mission “Windar Theory”. Chez Tactisens, nous vous proposons en effet deux expériences différentes que vous pouvez choisir pour mettre à l’épreuve votre sens de la coopération. 

1) L’Aventure Sensorielle

C’est une activité divertissante qui mettra à rude épreuve vos 5 sens. Vous êtes les cobayes du protocole de test élaboré par le Dr Windar pour ses recherches sur les sens. Il vous attend pour l’aider à faire avancer la Science ! Vous n’aurez que 90 minutes pour effectuer un parcours de 100 m² et valider des épreuves liées à vos 5 principaux sens ! 

Et la coopération dans tout ça ? Voici quelques exemples :

  • Le Dr Windar vous donnera des consignes, plus ou moins énigmatiques, à chaque nouvelle épreuve ou salle : concertez-vous, mettez-vous d’accord.
  • L’Aventure sensorielle peut se jouer jusqu’à 12 personnes dans une même équipe, et tout le monde peut participer. Certains auront peut-être l’impression que, si nombreux, ils n’ont rien à faire, mais c’est une fausse impression. Ce que nous observons depuis la régie c’est que d’eux-mêmes ils se mettent en retrait. Mais attention, le Dr Windar ne tolère pas les bras croisés ! N’oubliez donc pas notre exemple de la fourmilière : même un petit caillou, si petit soit-il, est utile à l’édifice. Comme le temps presse dans un Escape Game, tout compte, même un petit geste, un “oui” un “non”, un “top départ”, un encouragement, même un sourire ! 
  • Vous êtes des cobayes : peut-être que certaines situations ou épreuves… comment dire… susciteront chez vous quelques appréhensions. C’est particulièrement là que la solidarité d’équipe est importante…
  • Ah, ne nous dites pas : “de toute façon, je suis bigleux” ou “je suis enrhumé”. Le Dr Windar s’est souvent arrangé dans ses épreuves pour vous priver d’un sens. Alors, quoi qu’il en soit, il va falloir se débrouiller et trouver en quoi on est quand même utile à son équipe. Des personnes, malentendantes, en fauteuil roulant, ou non voyantes, viennent régulièrement jouer chez Tactisens, en faisant des performances parfois exceptionnelles. Alors pourquoi pas vous ?

2) Escape Game Windar Theory

Dans notre Escape Room, courageux Aventuriers, vous serez enfermés dans un bunker désaffecté, certainement piégé, où notre cher Docteur Windar a été vu pour la dernière fois. Votre mission est de retrouver ses précieuses recherches sur la vie éternelle. Si vous ne réussissez pas avant 60 minutes, votre vie et l’Humanité seront en grand danger…

Chez Tactisens, nous avons particulièrement veillé au réalisme du décor et à la cohérence des énigmes avec le scénario. Nous avons aussi accordé une grande importance à l’équilibre entre la fouille pour trouver des indices, les mécanismes originaux et inattendus, et la réflexion à fournir par les joueurs. Cet équilibre favorise selon nous la coopération en général. 

Voici quelques petits conseils que nous donnons aux participants en lien avec la coopération et la manière dont nous avons conçu nos scénarii et nos épreuves :

  • Même s’il y a beaucoup de choses à “faire” dans nos rooms, surtout n’oubliez pas que récapituler n’est jamais une perte de temps, idem pour la mise en commun d’hypothèses.
  • Pensez que la coopération peut être aussi utile entre deux “sous-équipes” : c’est-à-dire qu’une partie de votre équipe qui est sur une énigme ou une problématique, va venir compléter et/ou aider l’autre partie de l’équipe qui est sur une autre énigme.
  • Coopérer c’est savoir faire appel à l’autre quand on bloque, ou proposer — aimablement ! — son aide. En effet, s’entêter à faire quelque chose tout seul fait perdre un temps précieux à toute l’équipe. Alors, pas d’égo mal placé ! On passe la main et on n’oublie pas de transmettre ce qu’on vient de tenter et qui n’a pas marché. Non, cela ne signifie pas que vous êtes nul ! Mais un regard neuf est souvent la touche finale dont dépend la réussite.

Enfin, vous en dire plus nous amènerait à spoiler nos jeux. Donc, stop ! On s’arrête là. On vous glisse juste pour finir un petit secret. 

Même si chez Tactisens les Game Masters et le Dr Windar adorent mettre la pression aux joueurs, ils ne perdent jamais de vue que le principal est de leur permettre de ressentir le plaisir de jouer tous ensemble, et de vivre une expérience ludique et originale !

Alors, si vous êtes prêts, réservez dès à présent votre session !