Confinement ou comment devenir un pro de l’Escape Game

Ah on s’en souviendra de ce printemps 2020 ! Qui l’eût cru ? Devoir rester 24h/24 chez soi à cause d’un virus qui sévit sur nos terres. On dirait le scénario d’un film catastrophe ! Et on est tous logés à la même enseigne ! Bon, qu’on se rassure. Si avec un peu de recul on profitait pour comparer cette situation de confinement avec une partie de Live Escape Game ? Et oui, vous n’avez peut-être pas fait le lien. Mais, au final, il y a beaucoup de similitudes entre les deux. À quelques détails près… comme on va vous le prouver !

confinement escape game

Le confinement : une partie d’Escape Game hors du commun

OK, partons du début. Comme toute partie d’Escape Game, tout commence par l’équipe ! Bon… là c’est un peu une question de hasard, ou de chance… ou pas. Pour certains, une vraie roulette russe ! 

Vous voyez le jeu des chaises musicales ? On est sur le même principe. On sent le confinement arriver, alors on va, on vient, on sort, on rentre, on va voir des amis, des connaissances, de la famille, etc. La question est : quand le couperet va tomber, où sera-t-on et surtout AVEC QUI ? C’est là que votre sens de logique et d’anticipation doivent être affûtés. On ne sait pas encore combien de temps la partie va durer, mais on sait qu’il va falloir faire preuve de patience, de maîtrise de soi, de self-control, et surtout de courage… Alors il ne faut pas se louper !

Une Escape Room en direct de son salon

3, 2, 1… On y est ! La sentence est irrévocable. Qu’on soit dans un appartement, dans une maison, dans une cité universitaire, ou dans une caravane, le sort est le même : pour le bien de tous, on doit rester confiné !

En ce qui concerne l’équipe, tout dépend des situations : certains sont bien tombés, d’autres un peu moins, et puis d’autres se la jouent solo, pas le choix. Et alors ? C’est le mental qui compte ! Pour certains être seul peut s’avérer un sacré avantage. Rappelons-le, ce confinement c’est l’occasion “rêvée” pour s’entraîner à devenir imbattable lors d’une partie d’Escape Game. Qu’on soit seul ou à plusieurs, la clé de tout jeu d’évasion grandeur nature reste l’observation, la logique et la déduction, et surtout la guerre des nerfs. 

On a l’équipe, ou ses composantes, et on a la salle, plus ou moins grande. La thématique, elle, est bien commune à tous : le Covid-19 fait fureur et pour le combattre une seule solution : NE PAS S’ÉCHAPPER ! On vous avait prévenu, ce confinement est semblable à une session de Live Escape Game, à quelques détails près. 

Notre Président comme game master

Pour qu’un jeu d’évasion grandeur nature se déroule au mieux il faut des participants gonflés à bloc, mais il faut surtout un game master de choc (pour la rime…) ! Et dans cette situation, qui de mieux que notre Président de la République pour assurer le rôle ? Comme tout game master, depuis sa “tour de contrôle”, il doit intervenir par à-coups pour nous guider, pour réajuster les règles et surtout pour nous tenir informés du chrono. À vous de juger de sa performance.

C’est vrai que maintenant on est bien loin des 60 minutes habituelles d’une partie d’Escape Game, mais bon, on n’a pas le choix on a dit ! Et puis, on aime jouer, non ? Le challenge, on adore ça ! Gardons à l’esprit que la partie ne pourra être terminée que si tout le monde joue le jeu. 

Réflexion, logique et concentration

Bien que le concept soit le même pour tous, la forme, elle, peut différer d’une équipe à une autre. Sinon ce ne serait pas drôle ! Ne l’oublions pas, chaque Escape Room est unique en son genre. Ici, c’est pareil. L’ambiance, le rythme, les énigmes, etc., tout varie d’un jeu à l’autre.

Pour certains, en plus du game master en chef, il y a aussi un autre maître du jeu, l’employeur, qui dicte toutes les énigmes à résoudre en fonction de chacun. Cette formule-là est plus connue sous le terme de “télétravail”. Pour d’autres, c’est la créativité, la patience et la concentration qui seront mises à rude épreuve lors de cette partie d’Escape Game : s’occuper de ses mini-coéquipiers ! Qui a dit qu’un Live Escape Game rimait avec repos ? 

Ensuite, il y a tous ceux pour qui l’énigme principale de ce confinement est : comment contrer l’ennui ? Et là, on redouble d’efficacité, on fouille, on cogite, et on trouve tous les subterfuges possibles et inimaginables à notre disposition pour y pallier, et pour ne pas se laisser happer par l’envie redoutable de se transformer en véritable larve sur son canapé. Bien que, on le conçoit, ça fait du bien aussi, de temps en temps !

Et enfin, comment ne pas parler des principaux acteurs de cette partie d’Escape Game à grande échelle ? Les opérateurs en chef, ceux sans qui rien de tout ça ne serait possible ! Et oui, il ne faut pas oublier qu’au-delà de nous dicter quoi faire et nous informer du temps qui reste, le rôle du game master est aussi de nous aider pendant le jeu. Dans cette session, nos principaux alliés à l’extérieur ce sont eux, les personnels soignant, et tous les employés du service public et des commerces environnants, qui s’affairent jour et nuit pour nous aider, et nous épauler coûte que coûte. Les vrais maîtres des game masters ! Et pour tout ça, on ne peut qu’être reconnaissant et dire un grand MERCI !

Coronavirus jeu évasion grandeur nature

L’après confinement : des experts du Live Escape Game !

On l’a donc compris, pendant le confinement, on s’occupe comme on peut. On prend du temps pour soi. Pendant que certains associent le confinement au “lâcher prise total”, d’autres en profitent au contraire pour se reprendre en main et lancer l’opération commando : un corps 100% en forme pour un maximum de tonus ! 

Par “corps 100% en forme” on entend plusieurs choses : 

  • Manger sainement (faire des expériences culinaires certes… se lancer dans le record de razzia sur les paquets de bonbons en moins de 24h, comment dire…)
  • Bien dormir (ne l’oublions pas, “confinement” ne rime pas avec “vacances”, alors on oublie les veillées nocturnes et on essaye de se coucher tôt pour se lever en pleine forme !)
  • Rester actif (du sport dans un 20m² ? Tout est possible. Même si ce n’est que s’asseoir, se lever, s’asseoir, se lever… C’est déjà ça ! L’idée c’est de toujours garder son corps éveillé et opérationnel !)
  • Garder la pêche (La Compagnie Créole ne vous le dira jamais assez : “c’est bon pour le moral” !… C’est très important de toujours rester positif, votre corps vous dira merci)

Entretenir sa matière grise

OK, on s’est un peu pris pour des coachs “santé bien-être”… Mais le concept de l’Escape Game là dedans ? Et bien, figurez-vous que maintenir son corps en pleine forme ça passe aussi par le moteur, notre cerveau ! Vous suivez ? Faire une activité sportive, c’est bien beau, ça nous permet d’éliminer les toxines, nous tonifier, nous sentir bien dans notre peau, bla bla bla… On sent le discours bien fait. Mais ça ne suffit pas ! 

Cette période de confinement c’est aussi, pour tout le monde, l’occasion d’entretenir sa matière grise. On ne s’en rend peut-être pas compte, mais “ciboulot confiné, neurones bien chauffés” ! On creuse, on rumine, on réfléchit. Notre cerveau est sans cesse stimulé. Et c’est exactement pareil pendant une partie de Live Escape Game ! En 60 minutes, on n’arrête pas de faire chauffer sa matière grise jusqu’à ébullition. 

Le cerveau, c’est notre moteur. Qu’on soit d’ici ou d’ailleurs, c’est pour tout le monde pareil. Et pour que la machine continue à avancer, il faut que le moteur tourne, non ? Alors, on ne se laisse pas abattre et on s’entraîne. Questionnaires de psycho, quiz de culture générale, blind tests, fouille d’indices pour résolution d’énigmes, etc. C’est aussi le moment de tout fouiller pour retrouver le jeu de clés perdues. Tous les moyens sont bons pour garder notre cerveau actif ! Et ça, croyez-nous, ça vous sera bien utile, voire primordial, pendant un jeu d’évasion grandeur nature ! (Ne nous remerciez pas !)

Choisir son défi Tactisens

À ce propos, c’est bien beau tous ces conseils. Mais et après ? On y pense tous, on le sait ! On se fait des listes de “10 choses à faire en sortant du confinement”. Se balader, aller boire un café en terrasse, faire du vélo au grand air… Et tout cet entraînement alors ? Il faut le mettre à exécution, tout de même ! Alors, ajoutez une onzième case à votre liste et prévoyez de vous challenger dans une Escape Room. Après tout ce temps confinés chez soi, un Escape Game c’est de la gnognotte !

Pour ça, on a ce qu’il vous faut ! Trois options s’offrent à vous : 

  • L’Escape Game Windar Theory : Formez votre équipe et venez déjouer les pièges du Docteur Windar dans son bunker désaffecté. Communication, organisation et fouille seront vos trois principaux alliés dans cette salle. Le tout en 1 heure, après ça… nous déclinons toute responsabilité de ce qu’il pourrait arriver…
  • L’Aventure Sensorielle : Les 5 sens, vous les connaissez, mais êtes-vous sûrs de bien les maîtriser ? Là aussi, rassemblez une équipe de choc et mettez vos sens à l’épreuve dans les laboratoires du Docteur Windar. Pas de panique, en principe les assistants du Docteur s’occupent plutôt bien de leurs cobayes. Je le répète, en principe…
  • Les deux : Vous avez à la fois envie de faire avancer la science ET de relever une mission d’urgence planétaire ! Comme on vous comprend…

 

Alors, quelle option choisirez-vous ? En attendant, continuez l’entraînement : résolvez un maximum d’énigmes, fouillez dans tous les recoins de votre logement, encore et encore. On ne sait jamais, peut-être que sous la poussière il y a des indices de taille…  Bref, ne lâchez rien ! Et surtout… restez chez vous !